En pleine création

La présentation ci-dessous est tirée du Dictionnaire des peintres, sculpteurs et graveurs du Dauphiné de Yves Deshairs et Maurice Wantellet aux Editions Alzieu
« Elisabeth MONTREUIL, dite ELISA »
« Elisa peint sur le motif ou d’après documents qu’elle choisit,
ce qui lui donne un prétexte à s’exprimer. Quel que soit le sujet, ses toiles ont toujours une construction esthétique, pleines de vie et de couleurs. Elles sont figuratives et à la fois presque abstraites, c’est un jeu de touches colorées fortes et subtiles. Son style est structuré et ses couleurs explosent de bonheur. Au fil des années, son travail s’est épuré, et le résultat est devenu de plus en plus abstrait mais on y trouve toujours une base figurative. »

 

 

 

Voici un texte de Madame Maïa Favier paru dans « Les nouvelles de Corenc » oct 2010

« Son regard toujours en éveil se pose sur les images au quotidien: Ia charrette bariolée du maraîcher, l’étal d’un poissonnier, et toujours ce regard choisit un angle de vue, capte un coin de village, les digues d’un port… Au passage, ses yeux accrochent la photographie d’un journal, le cadrage d’une illustration; son œil vagabonde sur des brassées de fleurs. Elisa transpose à travers le prisme de sa sensibilité le monde du vivant qu’elle s’est approprié, et qu’elle nous offre si talentueusement.
Parlons de sa technique dont elle nous dit que par un véritable besoin instinctif elle est passée d’une peinture lisse à Ia matière appliquée au couteau. Cette matière généreuse exprime beaucoup de sa personnalité. La composition de ses tableaux est une trame formée de surfaces structurées, simplifiées, et de juxtapositions de plans animés d’aplats colorés.
Cette géométrie colorée, Ia place à mi-chemin entre figuration et abstraction.
Elisa possède cette faculté de rendre visible la nature secrète d’un monde extérieur. Elle nous invite avec spontanéité et générosité à partager la passion de son imaginaire.
Offrons à Elisa cette phrase de Picasso, cet artiste qui la fascine: « Certains peintres transforment Ie soleil en un point jaune; d’autres transforment un point jaune en soleil ». »  Maia Favier.
J’ai changé ma technique, je travaille actuellement beaucoup plus la peinture au couteau. Cela donne du corps à mes toiles en y plaçant plus de matière. Je prends beaucoup de plaisirs dans cette nouvelle technique d’expression.
Prenez le temps de parcourir le menu Les galeries, vous y trouverez différentes catégories, des nature-mortes, des marines, essentiellement des bateaux inspirés de vues sur l’ile d’Oléron, des paysages représentant différents endroits de l’ile d’Oléron, La Cotiniere, Le Chateau, Vert-Bois, Saint Trojean, des villages de montagne, des toits, la Bretagne, Grenoble. Des fleurs et bouquets, des personnages, des animaux en particulier des chevaux.